Equilibre financier et écologie intégrale

le-coach-est-un-pont-vers-le-futurA en croire les (néo-) keynésiens impénitents[1], divers économistes atterrés, des pamphlétaires à la recherche de vent(e)s favorables[2] et des philosophes aussi[3], l’équilibre financier, l’équilibre budgétaire des Etats en particulier, serait le grand méchant loup, un trouble-fête certain, un vilain « fétiche » (et quand on dit « fétiche »…). Cet animal est très vite repéré comme issu de la Forêt noire, il se nomme le plus souvent Angela (Merkel) après que la figure favorite de la vindicte démagogisante ait longtemps été Jean-Claude (Trichet).

Lire la suite