Surmonter par « la voix européenne » le péché originel du G 20 ?

g20Avant le G 20 était le G 6. On l’a peut-être oublié, ainsi que ce que l’on pourrait appeler son « péché originel », qui pèse durablement sur la suite des « (in)décisions » de l’actuel G 20, ce velléitaire « directoire » du monde. Il est temps que les fauteurs de trouble y remédient.

Lire la suite