L’enjeu européen, c’est de rééquilibrer le monde

Principe de subsidiaritéL’enjeu principal de l’Union Européenne (UE) est de contribuer à la construction d’un monde plus équilibré et plus juste où la finalité humaine prédomine et à un mieux vivre mondial (la finalité de l’économique selon Aristote) qui ne se confonde pas avec la croissance du PIB par habitant. Il est temps qu’elle assume, pour compte commun, un positionnement mondial qui lui donnerait enfin du sens aux yeux des Européens. Ce géant économique doit cesser d’être un nain politique. L’UE doit enfin rentrer dans son costume et affirmer sa vision plus universaliste du bien commun mondial, tout en osant défendre lucidement ses intérêts et ses ressortissants, sans agressivité mais sans complexe, à l’égard en particulier des Etats-Unis(1) (EU), et concourir plus franchement à l’émergence du reste du monde. Lire la suite

L’Union Européenne doit monter au créneau monétaire

Principe de subsidiaritéL’Europe doit en finir avec la politique de la chaise vide sur la question monétaire internationale. L’accord de libre échange que lui propose les Etats-Unis est l’occasion idéale pour « apporter de la valeur » à la zone euro et le monde en mettant un terme au dumping monétaire. Car l’obstacle actuel le plus important au libre échange et à une mondialisation mutuellement bénéfique est bien le protectionnisme monétaire. Il ne sert à rien de prétendre s’attaquer aux obstacles tarifaires et non tarifaires au libre échange et de continuer à ne pas vouloir voir que le dumping monétaire, cet éléphant dans le couloir, est le principal facteur de la non-compétitivité coût de la zone euro et le principal frein extérieur à sa croissance.
Lire la suite